Billets d'humeur

Stop au stress avant le voyage ! [Témoignage – partie 1]

9 mars 2018

Bonjour à toi !

Il y a quelques jours j’ai fait le calcul : j’étais à trois semaines du grand départ (2 semaines et demi aujourd’hui !). Et là… j’ai commencé à stresser un peu.

À faire mentalement la liste (oui, encore une) des choses que je n’avais pas eu le temps de faire (tester mon sac à dos, apprendre du vocabulaire, connaitre par cœur les horaires des trains, etc.) et ce qui pourrait arriver à me gâcher le séjour (l’avion qui ne décolle pas, la perte des bagages, l’oubli d’un document, etc.). Si tu suis ma page Facebook, tu sauras même que ça m’a coûté quelques rêves bizarre (oui, oui… je me suis perdue dans l’aéroport… oui, oui, j’ai manqué l’avion deux/trois fois…).

Stoooop !

Quand on sent l’angoisse monter, le mieux c’est dans parler ! J’ai pensé que je ne devais pas être la seule à avoir vécu ça – ce mélange d’excitation et de peur de l’inconnu – et j’ai lancé un petit sondage pour obtenir vos témoignages. Quatre supers girls ont répondu à l’appel (anonyme si elles le souhaitaient). Découvrez les dans cet article et les prochains 😀

Un prénom, un pseudo ?

Eva

L’endroit où tu devais partir ?

New York

Partage-nous ton expérience :

« J’ai prévu un voyage à New York, mon premier voyage hors Europe. Peu après avoir réservé le logement, j’ai regardé par curiosité les avis sur l’hôtel. Et là, la douche froide… Des gens racontaient qu’ils avaient trouvé des rats dans la chambre, des cafards, et que l’hôtel était juste effroyable. J’ai ressenti un stress immense et je m’en voulais de ne pas avoir regardé les avis plus en détail. J’étais tellement angoissée à l’idée de voyager aussi loin que j’avais choisi le logement de façon précipitée, puisque son emplacement était idéal et le prix dans le budget. Les plateformes de réservations mettent tellement la pression qu’on a l’impression que la chambre va être réservée si on ne se décide pas en deux minutes, et j’avoue que je me laisse avoir. J’ai passé trois mois à éviter d’y penser, j’avais tellement peur que le voyage soit gâché, alors que j’ai toujours rêvé d’aller à New York. De plus nous avions choisi une période intéressante niveau tarifs, mais niveau météo … « Vous allez avoir froid », « Là-bas, en février, c’est la tempête de neige… » sont des phrases que j’ai entendu pendant les mois précédant le départ. Oui, j’avoue que dans notre enthousiasme, le chéri et moi n’avions pas pensé aux températures de saison… Bref, un voyage qui m’a fortement angoissé, les doigts croisés pendant trois mois… et au final, c’était l’un des meilleurs voyages de ma vie ! Oui, l’hôtel méritait un coup de peinture, mais nous n’avons eu aucun problème avec la chambre et nous y sentions vraiment bien le soir en rentrant de nos visites. Pareil pour la météo : des températures qui étaient supérieures à ce qu’ont connus les français à la même période, peu de pluie et même une chaleur estivale pour notre dernier jour. Morale de l’histoire : n’écoutez pas les gens, ils savent bien décourager et vous angoisser pour rien, mais au final, on peut avoir de la chance, et ça ne sert à rien de se ronger les sangs à l’avance. Et puis au pire, l’essentiel c’est d’aborder chaque expérience de manière positive, même si elle n’est pas conforme à ce qu’on imaginait ! »

Merci Eva pour ce super témoignage ! Comme quoi, à sortir de sa zone de confort on peut tout vivre… même le meilleur !!

Si tu aussi tu souhaites partager ton expérience, laisse un petit commentaire !

Crédits photos : @Tomasz Gawłowski – Pexel

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply