Explorer, Préparation du voyage

Quelles chaussures pour voyager au Japon ?

30 mars 2019

Hello ! J’espère que tu vas bien par ce joli printemps ? Aujourd’hui on va parler… godasses ! Mais pas celle pour faire jolie : celle pour marcher, traverser le Japon en long, en large, en travers. On y va ?

J’ai vraiment tardé à écrire cet article et je pense que j’aurai dû le faire directement à mon retour du Japon… Sachant à quel point le problème peut être épineux : quelles chaussures choisir pour voyager au Japon ?

Pourquoi cette question sur la chaussure ?

Elle peut paraître anecdotique voir tout à fait futile. Il n’en est rien : quand on se rend dans un pays à 9 844 km du nôtre (merci Google), avec tous les efforts que cela demande (prix des billets, préparation, assurance…) on veut tout simplement en voir un maximum ! Et le plus longtemps possible de préférence avant de mourir avec ses ampoules aux pieds (ma grande spécialité) et des courbatures partout…

Un autre point sensible concerne la charge de bagages, valises, sac que tu emmènes. Très sincèrement, on est beaucoup mieux en voyageant léger… Il faut donc trouver une paire littéralement passe partout !

Petite aparté sur ce point : j’ai déjà écrit trois articles sur le sujet de la « valise » (ce qui ne veut pas dire que je n’en écrirai pas un de plus… vaste sujet !) que je t’invite à lire et qui s’intitule « Faire sa valise pour le Japon : top 10 des inutiles » et « Faire sa valise pour le Japon : top 10 des indispensables« . Également, petit bonus, une liste de voyage toute belle toute prête à télécharger.

Choisir son type de chaussure pour la marche

Revenons-en à notre histoire de chaussures. Je cherchais une paire pouvant m’aider à faire 15km par jour. Ça va peut-être te paraître bête mais je ne suis une pro des « basket » et/ou chaussure de marche mais j’avais bien capté qu’il y en avait autant qu’il avait de pratiques sportives. Toutefois, même après un (long) passage sur des forums où la question était déjà posée, j’étais perplexe :

La chaussure de rando ? Pas du tout adaptée ! Bien trop épaisse, elle est faite pour des sols inégaux et pour protéger la cheville. À moins de prévoir l’ascension du mont Fuji où ça se discute, ce n’est clairement pas utile pour se balader à Tokyo, Kyoto et dans les villes de manière générale.

Alors quoi ? Une paire de tennis ou de sneaker ? Ces deux types ont l’avantage d’être esthétiques et pouvaient donc passer avec quasiment toutes mes tenues (n’oublie pas, on cherche aussi à voyager léger). Mais au niveau du maintien du pied et surtout de la semelle, j’ai senti que ce n’était pas l’idéal et que je me retrouverai vite avec des ampoules. On peut sans doute avoir une très bonne paire mais il faut y mettre le prix et franchement… c’était too much pour le supposé avantage.

Le bon compromis ? La marche rapide !

C’est un vendeur compétent à Décathlon qui m’a conseillé après que je lui ai fait part de mon épineux problème. Et quel excellent conseil ! La paire de chaussure de marche qu’il m’a conseillé – avec semelle à mémoire de forme de la marque « Skechers, Go Flex » – je ne savais même pas que ça existait – était parfaitement adaptée pour deux semaines de trip au Japon.

Ma paire – dont tu as vu les vilaines photos ci-dessus car je les ai bien malmenés – a résisté à :

  • Plus de 120 km en deux semaines (estimation au doigt mouillée)
  • À une grosse averse à Kyoto et elles ont parfaitement séchées
  • Et me sert encore parfaitement aujourd’hui…

La semelle à mémoire de forme est particulièrement adaptée à la marche en ville où tu peux être amener à piétiner, faire la queue, marcher, attendre encore, entrer dans une boutique ou un musée et avoir un rythme plus cool, penser à ton train et courir encore un peu… C’est reposant pour les talons et les mollets car ça soutient l’effort et le changement de position / rythme.

En résumé, pour la marche en ville, au Japon (ou ailleurs…)

Je vous conseille vraiment la chaussure du rayon marche rapide, de préférence celle avec une semelle à mémoire de forme comme la marque « Skechers – Go Flex » dont je vous met le lien ici (je n’ai pas de partenariat 🙂 c’est juste ma propre paire et je ne sais pas si d’autres marques font ça… tu m’en parles en commentaire ok ?), pour un confort incroyable pendant votre marche et des petons qui ne souffrent pas <3

Avantages
Très bonne résistance
Excellente flexibilité, ne contraint pas le pied
Super confortable
Respirable

Inconvénient
Les couleurs sont parfois trop flashy pour coller avec toutes les tenus (sortez-les en noir pleeease)
Au Japon, les petits cailloux aux temples se coinçaient dans mes semelles X)

Enfin, je te conseille également d’investir dans des chaussettes spéciales, qui limitent les frottements et donc les ampoules. Encore aujourd’hui, quel bonheur de remettre aux pieds ce petit combo d’amour !

Dis-moi dans les commentaires, car je suis curieuse, quand tu pars découvrir une nouvelle ville, ce que tu emmènes avec toi comme tenu et chaussures ?

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Hagal 30 mars 2019 at 18 h 05 min

    Très bel article !!!
    Petite expérience similaire: j’adore marcher/randonner, je suis partie aux Acores avec de très bonnes baskets de rando imperméables ( mais assez loures je dois dire). Résultat des courses: aux Acores, humidité à 100%, j’ai eu une belle tendinite du tendon d’Achille… hors de question de ne plus marcher! Heureusement, j’avais pris avec moi des Sketchers Go flex, hyper légères!
    Elles m’ont sauvées! J’ai pu marcher malgré ma tendinite presque 8h par jour!
    Super compromis je valide!
    Ps: a imperméabiliser +++ si on marche en forêt, dans des endroits sombres et humides ( Cf: Madere) ou sous la pluie ☔️ 😊

  • Leave a Reply