Billet d'humeur / carnet

Où on commence par le début

8 mars 2017

Depuis l’ouverture de ce blog, j’ai envie de partager un souvenir avec toi. Je t’en partagerai peut-être d’autres, car plusieurs expliquent pourquoi j’aime tant le japon et, en conséquence, pourquoi je fais ce voyage. Ils ont donc complètement leur place ici.

Ce rêve d’aller au Japon, je l’ai depuis mes 12 ans. Et aujourd’hui j’en ai quasiment 30, c’est pour te dire le chemin parcouru !

Je ne peux pas vraiment parler d’un coup de foudre : j’ai appris à connaître ce pays petit à petit. Ça a commencé (comme pour beaucoup) par les dessins animés du Club Dorothée. Je regardais Dragon Ball Z, Nicky Larson, Sailor Moon et j’étais tellement fan !!

C’était de l’aventure en barre, des personnages haut en couleur et des épisodes toujours plus épiques les uns que les autres.

Mais à cause d’un contexte particulier de l’époque, toutes ces séries avaient été énormément francisées que ce soit au niveau des prénoms des personnages ou des noms de leurs villes. Impossible donc de pouvoir y découvrir quelque chose à propos du Japon.

C’est là qu’un ami cher à mon cœur, m’a offert une chose que je garde précieusement et qui a, pour moi, une valeur inestimable : il m’a offert mon premier manga, c’est-à-dire mon premier livre de bande dessinée japonaise. C’était le volume 2 de Sailor Moon, édité chez Glénat, ma série préférée de l’époque, et créé par Naoko Takeuchi.

Je peux te dire sans aucun problème que ce manga a changé ma vie. Fasciné par le style graphique purement japonais, j’ai moi-même appris à dessiner et à raconter des histoires. Aujourd’hui, je n’en ai pas fait mon métier mais la créativité est toujours partie intégrante de ma vie, tout comme la fiction, l’aventure et les rêves.

Les traits sont délicats et tout est « dans le mouvement »

Big up Vincent, si tu lis ces lignes 😉

D’ailleurs, Sailor Moon est toujours un manga que j’apprécie énormément : je t’avoue m’être littéralement ruée sur la réédition sublime de l’éditeur Pika en 2012 (à 12 ans je n’avais pas de sous pour me les acheter !). Le manga n’est plus tout jeune (il date de 1992) mais je ne peux que te conseiller sa lecture au vu de cette magnifique réédition.

Je te mets les deux éditions côte à côte pour voir !

De mon côté, je pense que je rapporterai certainement beaucoup de souvenirs de mon voyage estampillés Sailor Moon, ha ha.

En attendant que je puisse te montrer ça, j’adorerais que tu me parles toi-même des mangas ou des animés que tu as adoré (du Club Dorothée ou d’ailleurs !). Viens, on en discute dans les commentaires 😊

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply