À voir / découvrir le Japon, Billet d'humeur / carnet

Manger au Japon : le mochi

21 avril 2017

Salut c’est moi ! Je viens te parler des choses super sympa qui m’arrive depuis que j’ai ouvert ce blog.
Bon, promis je ne vais pas revenir trop longtemps dessus, c’est juste pour expliquer le contexte si tu n’as pas lu le précédente article (voir en cliquant ici) : j’ai eu 29 ans il y a quelques jours. À cette occasion j’ai eu de trèèès belles surprises, parfois en lien avec le Japon. Je vais te parler de l’une d’elles.

Des amis m’ont en effet offert plusieurs boîtes… de mochi !! Et j’adore les su… euh, mochi. Enfin… ça n’en est pas tout à fait, comme je vais te le montrer dans cet article.

Le mochi est une préparation à base de farine de riz qu’on appelle aussi riz gluant. En France, on utilise le mot mochi pour désigner de petites pâtisseries rondes, faites à base de ce riz gluant. Mais en réalité, au Japon, il s’agit plutôt d’un ingrédient. Un peu comme si je te disais que j’allais manger de la pâte à pain ou à gâteau…

Préparation traditionnelle du mochi

Si tu me suis, il existe donc de nombreuses pâtisseries japonaises et autres préparations faites à base de mochi. Ce que tu vois sur la photographie en haut de l’article (et dont je m’empaffre  en quantité non raisonnable depuis plusieurs jours), s’appelle en réalité des « daifuku ».

J’adore la texture et le goût du mochi. C’est doux et un peu élastique. Les Japonais en consomment beaucoup au nouvel an, une fête très importante dans la culture nipponne. J’aurai un peu de mal à te fournir une comparaison, je ne vois pas d’équivalent dans nos desserts occidentaux.

Concernant les fourrages de daifuku, j’ai mes petits favoris. On en trouve de toutes sortes de goût… Ce que j’arrive à consommer en ce moment sont à la pâte de haricot rouge sucrée, au thé vert et à la cacahuète. Celui à la cacahuète est tellement bon !! En allant au French’Riz (un restaurant spécialisé en onigiri qui a ouvert à Strasbourg… Il faudra forcément que je t’en parle) j’en trouve aussi fourrés à la crème de mangue et enrobés de noix de coco. Il est pas mal celui-là, j’avoue…

Un daifuku fourré et enrobé à la cacahuète

Et un parfum que j’aurai très envie d’essayer au Japon ?

Puisqu’on débarquera pendant la période du hanami (voir cet article), je ne pourrai évidemment pas manquer de goûter un « sakura mochi », pâtisserie ultrapopulaire ! Il s’agit d’un mochi fourré à la pâte de haricots rouges et entouré d’une feuille de cerisier de Sakura, légèrement salé. Un dessert plutôt délicat, à accompagner idéalement d’un bon thé vert.

Si j’en trouve, il faudra que je goûte des « ichigo daifuku », fourré avec une fraise entière. ça devrait particulièrement me plaire. Et enfin pour finir, je dégusterai bien un « dango », une brochette de 3 boulettes de mochi.

De gauche à droite : un sakura mochi, un ichigo daifuku et des dango

Je sens que ça finira en photo sur Instagram, qu’en penses-tu ? N’oublie pas que tu peux suivre toutes mes petites péripéties entre chaque article en suivant mon compte Instagram.

Sur ce je te laisse : des tas de mochi m’attendent ainsi qu’une bonne séance de sport après tout ça !

Photographies par @moi, merci de ne pas réutiliser sans autorisation 😉

Préparation du mochi par @minami1777, pixabay

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Laura 21 avril 2017 at 12 h 11 min

    Hihi ah ben super j’apprends plein de choses 😀
    Et voilà, j’ai envie de mochis lol heu non des daifukus 😀

    • Reply Laura 21 avril 2017 at 17 h 55 min

      Merci Laura, je suis contente que ça t’ait plu ! Il faudra que je demande à Cyril où il a acheté ceux-là car ils étaient très bon !!

    Leave a Reply